Passer au contenu principal
blog | Le grand débat – Moteur pas-à-pas/servomoteur |
|
Temps de lecture : 2 minutes

Quelle est la meilleure technologie de moteur à utiliser dans une application de contrôle de mouvement ? Il existe diverses technologies permettant de créer un mouvement : hydraulique, pneumatique ou électromécanique. Dans le secteur du contrôle de mouvement de précision, la plupart des concepteurs de machine doivent choisir entre les technologies de moteur pas-à-pas ou de servomoteur afin de répondre à leurs exigences en matière de performance. Les moteurs pas-à-pas et les servomoteurs ont tous les deux leur place dans le monde du contrôle de mouvement, mais savoir quand utiliser chacun d'entre eux crée un grand débat.

Faisons le point sur le débat actuel qui oppose les moteurs pas-à-pas et les servomoteurs...

Ingénieur A : « J'aime utiliser les moteurs pas-à-pas. Ils sont simples à utiliser, faciles à régler et fiables. Je n'ai pas besoin de divers schémas de contrôle élaborées pour faire passer mon système du point A au point B. »

Ingénieur B : « Je préfère les servomoteurs. Leur capacité à couvrir une large plage de vitesses et de couples convient parfaitement à la conception des machines multi-axes. »

Les ingénieurs au cœur de ce débat viennent de deux industries différentes qui utilisent de nombreux systèmes mécaniques différents. L'ingénieur A apprécie la simplicité du moteur pas-à-pas : de son installation et de son fonctionnement à sa simplicité de montage et de mise en marche. Sur la base du commentaire concernant le positionnement point à point, l'ingénieur A a probablement choisi la meilleure solution pour sa machine particulière. Les moteurs pas-à-pas sont un excellent choix pour les applications point à point où les perturbations de charge sont minimes. L'ingénieur B préfère les vastes capacités des servomoteurs. Ceci constitue un choix judicieux pour les applications qui nécessitent un contrôle précis et qui disposent de multiples axes de mouvement coordonné. La bande passante élevée et le contrôle de précision des servomoteurs à boucle fermée permettent un mouvement étroitement coordonné pour les machines à plusieurs axes.

Ingénieur B : « J'ai eu une mauvaises expérience avec les moteurs pas-à-pas lorsque nous avons essayé de les utiliser sur un axe avec des perturbations de charge variables. »

Ingénieur A : « J'ai essayé d'utiliser un servomoteur, mais lorsqu'il a atteint la position, il s'est légèrement déplacé d'avant en arrière au moment de s'arrêter, ce qui a entraîné des problèmes au niveau de la finition du produit. »

Lorsque l'ingénieur B a utilisé un moteur pas-à-pas sur un axe qui présentait des perturbations de charge non prévues, le moteur a perdu le compte à cause des variations, ce qui a finalement entraîné des erreurs de position. Quoique ce problème puisse être corrigé en ajoutant un asservissement au moteur pas-à-pas, cette solution met en évidence une application où ce type de moteur en boucle ouverte peut ne pas être le meilleur choix. Dans le cas de l’ingénieur A, un servomoteur mal réglé peut « rechercher » une position. Les moments de déplacement et d’installation peuvent varier d'une application à l'autre en fonction de la taille du moteur, de l'écart d'inertie et du réglage de la boucle d'asservissement. Dans le cas d'un simple mouvement de point à point avec des perturbations de charge minimes, un moteur pas-à-pas est probablement un meilleur choix pour s'arrêter au point désigné et pour maintenir la position sans bouger.

Pour l'ingénieur A, le positionnement simple de point à point a été mieux effectué à l'aide du moteur pas-à-pas alors que pour l'ingénieur B, la coordination multi-axes a été mieux effectuée avec les servomoteurs. Ce « débat » explore uniquement quelques caractéristiques qui peuvent influencer le choix entre un servomoteur et un moteur pas-à-pas. Pour vous aider à déterminer quelle technologie de moteur convient le mieux à chaque situation, Kollmorgen revient sur diverses spécifications d'application dans le livre blanc « Moteur pas-à-pas/servomoteur - Lequel choisir ? »

Consulter un expert

Servomoteurs AKMA

Le servomoteur léger AKMA est conçu pour les environnements difficiles tels que la transformation des aliments et des boissons, et offre performances et fiabilité.
Learn More

Une ingénierie exceptionnelle

Kollmorgen croit au pouvoir du mouvement et de l'automatisation pour créer un monde meilleur.

En savoir plus

Ressources associées

Dimensionnement et choix des systèmes d’asservissement : bien comprendre ses besoins dès le départ >

Pour choisir un servomoteur dont la conception et la taille sont adaptés à une machine, il faut d’abord comprendre ce qui compose un tel système. Qu’il s’agisse d’un servomoteur ou d’un servovariateur, l’objectif est de contrôler un mouvement…

Accélérer le développement des prothèses et des exosquelettes de nouvelle génération >

La naissance d'Humotech en 2015 découle d'une simple idée : et si, plutôt que de concevoir une multitude de prototypes, les ingénieurs pouvaient évaluer les prothèses, les orthèses, les exosquelettes et d'autres technologies d'assistance physique…

Arrêter, maintenir et déplacer vos charges verticales en toute sécurité avec nos solutions de réglage du mouvement >

Lorsque l'on conçoit des solutions de mouvement pour des applications verticales telles que des portiques ou des palans, des précautions particulières doivent être prises pour garantir la sécurité de l'opérateur et l'efficacité opérationnelle.…

Quels sont les cinq principaux composants d'un servomoteur sans balais? >

Les servomoteurs sont utilisés dans de nombreux secteurs pour alimenter des machines, des instruments, des robots et d'autres applications d'automatisation industrielle. Cet article traite des cinq principaux composants d'un servomoteur à courant…
Ce que vous devez savoir lors du choix d'un variateur pour votre moteur pas-à-pas

Ce que vous devez savoir lors du choix d'un variateur pour votre moteur pas-à-pas >

Pour tirer le meilleur parti de votre moteur pas-à-pas, vous devez l'associer au variateur approprié. Vous devez garder à l'esprit trois éléments cruciaux lors de votre choix : la tension, le courant et l'inductance. Chacun d'eux joue un rôle…
Que considère-t-on comme un moteur à basse tension?

Que considère-t-on comme un moteur à basse tension? >

La directive Basse tension définit la basse tension comme étant comprise entre 50 et 1000 Vac, ou 120 et 1500 Vdc, ce qui est basé sur la tension du secteur utilisée pour alimenter le système électrique et est lié aux réglementations spécifiques de…

Pourquoi mon moteur pas-à-pas s'échauffe-t-il? >

Tous les moteurs électriques génèrent de la chaleur pendant le fonctionnement; cette chaleur est simplement due au passage du courant dans une bobine. Les moteurs électriques sont constitués d'un fil de cuivre pour former les bobines qui font partie…
Environnement de travail dangereux

Considérations sur la conception des servomoteurs pour les environnements dangereux >

Alors que les servomoteurs et les variateurs sont répandus dans une grande variété d'applications industrielles, que faut-il prendre en compte lorsqu'ils fonctionnent dans des environnements extrêmes ou dangereux? Dans de nombreux cas, le moteur…

Déclassement du moteur en raison de températures ambiantes élevées >

Comment calculer le couple continu d'un moteur lorsqu'il fonctionne dans un environnement dont la température est supérieure à sa température nominale? Le couple continu (Tc) du moteur étant évalué pour une température ambiante de 40 °C, comment…