Back to top

Angle de pas 0,9° vs un de 1,8°

19 Aoû 2015
Paul Coughlin

Les avantages de l’angle de pas de 1,8° par rapport à celui de 0,9° des moteurs pas-à-pas industriels hybrides ont fait l’objet de nombreuses discussions au fil des ans. Aujourd’hui, la plupart des moteurs pas à pas sont dotés de l’angle de pas standard de 18°, ce qui produit 200 pas par tour. Avant l’utilisation des micropas, la résonance à basse fréquence jouait un rôle significatif dans de nombreuses applications chez les premiers modèles de moteur pas-à-pas. La plupart des ingénieurs en applications ont suggéré d’augmenter la charge afin de réduire la largeur de bande, ou de tout simplement éviter cette zone de résonance à basses fréquences.

Pour certains moteurs pas-à-pas, on a avancé l'idée de la notion d'angle de pas plus petit afin de réduire le mouvement de rotation autour de chaque dent. Cela a donné lieu à un changement mécanique, qui a fait passer l’angle de 1,8 à 0,9°, soit 400 pas par tour.

Ce changement a permis de réduire le mouvement de rotation et, dans certains cas, d’obtenir un fonctionnement plus fluide grâce à l’accélération au niveau de la zone de résonance à basse fréquence. Toutefois, l’utilisation d’un angle de pas si petit a augmenté la saturation en fer du stator situé dans l’acier laminé autour de la dent. Ce phénomène s’est traduit par une baisse du couple due aux pertes dans le noyau. À mesure que le courant augmente, les pertes deviennent plus importantes et les gains anticipés disparaissent en raison de la saturation.

A 0.9 Degree Step AngleA 1.8 degree step angle
Angle de pas 0,9° Angle de pas 1,8°

Au départ, la plupart des moteurs qui utilisaient l'angle de pas de 0,9° étaient des moteurs Nema 23 ou Nema 24 à une pile, dont les courants étaient plus bas. Les courants moins élevés produisaient une saturation moindre dans les fers du stator et pouvaient donc être utilisés avec succès dans certaines applications.

Les moteurs pas-à-pas à angle de 0,9° ont toujours leur place dans l’industrie. Mais l’ajout des micropas et le déploiement d’un système de filtrage de pointe aux moteurs pas-à-pas actuels permettent d’accélérer la résonance à basse fréquence retrouvée dans le moteur pas-à-pas à 1,8°.

À propos de l'auteur

Paul Coughlin

Paul Coughlin - Author

Paul a commencé sa carrière chez Sigma Instruments, Inc, l'un des premiers fabricants de moteurs pas à pas. Au cours de sa carrière, Paul a travaillé pour les moteurs et commandes Pacific Scientific et les différentes sociétés acquises par Danaher, telles que Superior Electric, American Precision Industries (API), InMotion et Kollmorgen. Paul a occupé de nombreux postes tout au long de sa carrière, tels que ingénieur d'application, spécialiste produit des moteurs pas à pas, ingénieur des ventes internationales, ingénieur d'application des systèmes de niveau 2, et il est actuellement chef d'équipe des ingénieurs de systèmes CS.

Paul a travaillé sur de nombreuses technologies du mouvement, mais il aime toujours travailler avec les moteurs pas à pas et en parler. Si vous souhaitez que Paul vous guide sur un sujet, contactez-le ici : Paul Coughlin