Passer au contenu principal
blog | Pourquoi mon moteur pas-à-pas s'échauffe-t-il? |
|
Temps de lecture : 2 minutes

Tous les moteurs électriques génèrent de la chaleur pendant leur fonctionnement; cette chaleur est simplement due au passage du courant dans une bobine. Les moteurs électriques sont constitués d'un fil de cuivre pour former les bobines qui font partie du circuit électromagnétique nécessaire pour produire la rotation. Même si le cuivre est un excellent conducteur, il présente une certaine résistance qui génère un échauffement. La quantité de courant fournie au moteur et la résistance du bobinage déterminent le niveau d'échauffement. En raison de la nature du fonctionnement d'un moteur pas-à-pas, l'intégralité du courant nominal doit être appliqué à tout moment, à la différence d'un servomoteur qui fournit uniquement le courant nécessaire pour générer le mouvement souhaité.

Sources de chaleur d'un moteur pas-à-pas

Les moteurs pas-à-pas sont conçus pour supporter la chaleur générée par le fonctionnement à la puissance nominale. Alors que l'essentiel de la chaleur provient des bobinages du moteur, d'autres sources de chaleur, telles que des vibrations et des courants de Foucault, sont générées dans les moteurs pas-à-pas hybrides. Étant donné que le moteur est commandé par une série d'impulsions carrées remplies de différentes fréquences harmoniques, le moteur vibre. En plus de contribuer au bruit audible, ces vibrations génèrent une chaleur supplémentaire. Les courants de Foucault sont une autre source de chaleur. L'acier stratifié utilisé dans le stator du moteur pas-à-pas peut générer des courants de recirculation (courants de Foucault) qui ont tendance à échauffer davantage le stator. La totalité de la chaleur présente dans le stator du moteur pas-à-pas se transmet au boîtier du moteur et aux têtes de câbles, ce qui rend le moteur vraiment chaud au toucher.

Comment diminuer la chaleur d'un moteur pas-à-pas

L'échauffement d'un moteur pas-à-pas est normal, mais il est possible de réduire la chaleur. La méthode habituelle consiste à utiliser une fonction du variateur pas-à-pas appelée réduction du courant de repos qui ramène le courant appliqué au moteur à un pourcentage défini lorsque le moteur ne produit pas de mouvement. Souvent, la totalité du couple de maintien du moteur pas-à-pas n'est pas nécessaire au repos. Il est alors possible de diminuer le courant appliqué, et donc la chaleur générée par le moteur. D'autres méthodes sophistiquées pour diminuer la chaleur consistent à modifier la forme d'onde du courant pour minimiser les harmoniques indésirables et à lisser les impulsions fournies au moteur ou encore à utiliser la fonction de micropas d'un variateur. Les méthodes de dissipation thermique peuvent aussi évacuer la chaleur du moteur pour permettre un fonctionnement à une température plus basse.

Il peut aussi arriver que le moteur pas-à-pas et le variateur ne soient pas compatibles, ce qui signifie que le courant de sortie du variateur est plus élevé que le courant nominal du moteur. La plupart des variateurs pas-à-pas sont en mesure d'ajuster la valeur de courant de sortie au moyen de commutateurs DIP sur le variateur ou dans son logiciel.

Kollmorgen propose des outils de conception en ligne qui vous aident à calculer la température prévue du moteur afin de déterminer si le moteur et le variateur sont optimisés pour éviter une surchauffe dans le moteur en fonction des besoins de l'application.

Consulter un expert

Une ingénierie exceptionnelle

Kollmorgen croit au pouvoir du mouvement et de l'automatisation pour créer un monde meilleur.

En savoir plus

Ressources associées

Un positionnement précis sans complexité grâce aux moteurs pas-à-pas >

Si vous êtes à la recherche d'un mouvement précis facile à configurer pour construire ou moderniser une machine, les moteurs pas-à-pas seront votre premier choix.
Ce que vous devez savoir lors du choix d'un variateur pour votre moteur pas-à-pas

Ce que vous devez savoir lors du choix d'un variateur pour votre moteur pas-à-pas >

Pour tirer le meilleur parti de votre moteur pas-à-pas, vous devez l'associer au variateur approprié. Vous devez garder à l'esprit trois éléments cruciaux lors de votre choix : la tension, le courant et l'inductance. Chacun d'eux joue un rôle…

Déclassement du moteur en raison de températures ambiantes élevées >

Comment calculer le couple continu d'un moteur lorsqu'il fonctionne dans un environnement dont la température est supérieure à sa température nominale? Le couple continu (Tc) du moteur étant évalué pour une température ambiante de 40 °C, comment…

Le grand débat – Moteur pas-à-pas/servomoteur >

Quelle est la meilleure technologie de moteur à utiliser dans une application de contrôle de mouvement ? Il existe diverses technologies permettant de créer un mouvement : hydraulique, pneumatique ou électromécanique. Dans le secteur du contrôle de…

Comment choisir un moteur pas-à-pas >

Lors de la sélection d’un moteur pas-à-pas pour une application particulière, il faut tenir compte de plusieurs exigences de performance. Notre outil Stepper Optimizer est le moyen le plus rapide et le plus fiable pour déterminer ces exigences.

Principes de fonctionnement d’un moteur pas-à-pas >

Un moteur pas-à-pas est un moteur synchrone simple biphasé (two phase) sans balais contenant un rotor segmenté aimanté et un stator constitué d'un nombre spécifié de bobines électromagnétiques. Lorsqu’elles sont excitées, ces bobines créent des pôles…

Angle de pas 0,9° vs un de 1,8° >

Les avantages de l’angle de pas de 1,8° par rapport à celui de 0,9° des moteurs pas à pas industriels hybrides font l’objet de nombreuses discussions.  Aujourd’hui, la plupart des moteurs pas à pas sont dotés de l’angle de pas standard de 1,8°…