Back to top

Chaque année, de plus en plus de femmes joignent les rangs de Kollmorgen, ce qui contribue réellement à élargir les perspectives globales. Tout le monde s'accorde pour dire que la diversité est un moteur d'innovation et ces valeurs s'appliquent au groupe à tous les niveaux.

Nous vivons désormais à l'ère numérique. Les consommateurs du commerce électronique s'attendent à ce que les marchandises soient livrées plus rapidement et avec plus de flexibilité qu'il y a quelques années. Les organisations, les revendeurs et leurs prestataires de services d'entreposage doivent donc trouver de nouveaux moyens de déplacer, de stocker et d'expédier les marchandises avec flexibilité et précision. Ajoutez à cela la pénurie généralisée de main-d'œuvre et vous obtenez un argument indiscutable en faveur de solutions automatisées pour relever cette myriade de défis.

La conception des articulations robotiques implique presque toujours des compromis. Mais doit-il en être ainsi? Examinons les trois compromis les plus courants.

Si vous êtes à la recherche d'un mouvement précis facile à configurer pour construire ou moderniser une machine, les moteurs pas-à-pas seront votre premier choix.

Pour tirer le meilleur parti de votre moteur pas-à-pas, vous devez l'associer au variateur approprié. Vous devez garder à l'esprit trois éléments cruciaux lors de votre choix : la tension, le courant et l'inductance. Chacun d'eux joue un rôle important dans les performances d'un moteur. Ne pas tenir compte de ces paramètres peut entraîner des performances médiocres, voire une surchauffe et une panne du moteur, ce qui se traduit par une perte de temps de production et une augmentation des coûts de maintenance.

Les missiles fonctionnent dans des conditions parmi les plus exigeantes. Ils peuvent subir un flux thermique massif lorsqu'ils traversent les couches de l'atmosphère terrestre, en raison de la vitesse à laquelle ils se déplacent. Avec des vitesses supérieures à 10 000 km/h, ils nécessitent des composants capables d'assurer la fiabilité et la précision des mouvements dans de telles conditions. Comme il faut répondre à des exigences de performance plus élevées, la technologie qui propulse ces missiles doit fournir plus de couple et de puissance par rapport au poids.

Pour répondre à l'évolution rapide des besoins du secteur de l'aérospatiale et de la défense (A&D), les ingénieurs doivent relever de nombreux défis afin de satisfaire les demandes en constante évolution. Qu'il s'agisse de problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement ou de l'évolution de la réglementation gouvernementale, les entreprises doivent non seulement s'attaquer à ces problèmes mondiaux, mais aussi proposer des technologies à plus forte valeur ajoutée, des produits fiables et une innovation constante.  

La directive Basse tension définit la basse tension comme étant comprise entre 50 et 1000 Vac, ou 120 et 1500 Vdc, ce qui est basé sur la tension du secteur utilisée pour alimenter le système électrique et est lié aux réglementations spécifiques de la CEI sur la sécurité et le risque de choc et d'arc électrique. Cependant, lorsque les moteurs à basse tension sont abordés dans le contexte des servomoteurs, la basse tension se concentre sur les applications fonctionnant sur batterie. Alors que les moteurs sans balai standard de l'industrie fonctionnent généralement entre 120 et 480 Vca, les servomoteurs à basse tension sont optimisés pour des tensions allant de 24 à 96 Vcc. Par définition, les tensions de cette gamme sont considérées par la CEI comme faisant partie de la catégorie très basse tension (ELV).

L'automatisation accessible à tous a fait un énorme bond en avant avec le lancement d'une plateforme de robots mobiles autonomes (AMR en anglais) qui permet aux utilisateurs d'installer une technologie d'automatisation prête à l'emploi en moins d'une journée.

Les avantages en termes de performances offerts par les moteurs à accouplement direct sont bien documentés : les meilleures performances du secteur, une précision supérieure, un rendement plus élevé, une plus grande fiabilité et un fonctionnement plus silencieux. En effet, contrairement à une configuration de mouvement classique, un système à accouplement direct relie le moteur rotatif ou linéaire directement à la charge, ce qui réduit le nombre de pièces mobiles dans le système.

Pages

Véhicules Autoguidés (AGV)